Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Mise en œuvre des recommandations de la commission d’enquête parlementaire sur les mines, le comité de suivi se concerte à Bobo-Dioulasso.

Le mercredi 15 février 2017 s ’est ouvert à Bobo-Dioulasso, chef-lieu de la province du Houet un atelier de suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées par la commission d’enquête parlementaire sur la gestion des titres miniers et la responsabilité sociale des entreprises minières.

Ledit comité est présidé par le député Ousséni TAMBOURA, quatrième vice-président de l’Assemblée nationale. En plus des députés et assistants parlementaires, le conseiller technique Brahima SORGHO, représentant du ministère de l’Energie des mines et des carrières participe également à la rencontre de la ville de Sya.

Les travaux de la première journée se sont focalisés sur les actions entreprises par le gouvernement, suite aux recommandations dudit comité. Des recommandations, au nombre d’une soixantaine , en vue d’assainir la déperdition des ressources minières, qui vont de la suspension de la délivrance des titres miniers du 1er janvier au 31 décembre 2017 à la prise des arrêtés portant sur le fond de préservation et de réhabilitation des mines, en passant par la création de cadres de concertations spécifiques aux activités d’exploitation minière dans les communes impactées abritant les sites miniers.
Les recommandations visent, en sus, le payement direct des taxes superficiaires aux collectivités territoriales.

Le comité s’est également penché sur son rapport intermédiaire, qui retrace les activités qu’il a eu à mener depuis sa mise en place en octobre dernier.
Autres points abordés au cours de l’atelier du comité de suivi de la mise en œuvre, des recommandations formulées par la commission d’enquête parlementaire sur la gestion des titres miniers et la responsabilité des entreprises minières, la commercialisation de l’or et des autres substances précieuses au Burkina Faso et le code du travail. Un code qui serait inadapté au secteur minier. Aussi les participants à l’atelier ont-ils proposé des modifications de ce code qui, somme toute, visent à garantir une sécurisation au travail des employés et à éviter les conflits entre employés et employeur. L’ouverture de l’atelier a été précédée par la visite de courtoisie aux autorités des Hauts-Bassins, le président du conseil régional, Célestin KOUSSOUBE et le secrétaire général, Bernard BEBA représentant le gouverneur.
Les travaux du comité se poursuivent et s’achèvent le samedi 18 février 2017.
Les membres du comité de suivi
 Président : Dr Ousséni TAMBOURA
 Rapporteur général : Mme Karidia ZONGO/YANOGO
 Rapporteur général adjoint : Alexandre S.O. TAPSOBA
 Membres : Me Bénéwendé Stanislas SANKARA, M.Ngoummion Bernard SOME, M.W. Paul SAVADOGO

A lire également :