Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Enquête parlementaire sur le système éducatif Les commissaires à l’écoute des acteurs

Une délégation de députés membres de la commission d’enquête parlementaire sur le système éducatif conduite par son président Luc Yé, a séjourné du 25 au 29 avril 2017 dans la région du Nord notamment à Yako et à Ouahigouya. Dans ses deux localités, les commissaires ont auditionné les acteurs du système éducatif et visité des infrastructures pré – scolaires, scolaires et universitaires.

Yako et Ouahigouya, deux localités ciblées par la commission d’enquête parlementaire dans la région du Nord pour entendre les acteurs du système éducatif qui y travaillent en vue de faire un état des lieux des différents maillons de la chaine éducative, de relever les disfonctionnements et les problèmes et d’esquisser des solutions.
A travers auditions et visites de terrains, les membres de la commission ont surtout écouté et parfois poser des questions à des délégations représentatives de la communauté éducative à l’échelle provinciale et régionale. Tours à tours, les responsables administratifs que sont le gouverneur, les Hauts – Commissaires et les maires de commune sont passés devant les commissaires. Des acteurs directes comme, les fondateurs d’établissements pré – scolaires, primaires, secondaires et du supérieur ; les chefs d’établissements du public et du privé ; les encadreurs pédagogiques ; les étudiants ; les parents d’élèves ainsi que les partenaires sociaux que sont les syndicats ‘enseignants et d’étudiants ont été auditionnés par les parlementaires.
Les députés membres de la commission se sont également rendus dans des centres d’instruction relevant des différents ordres d’enseignement pour toucher du doigt les réalités actuelles du système éducatif burkinabè.
Les différents acteurs qui se sont présentés devant les députés ont salué l’opportunité de cette initiative qui vient à point nommé. Ils se sont dits disposés à collaborer dans le cadre de cette enquête parlementaire pour permettre au système éducatif burkinabè d’être plus performant.
Le président de la commission Luc Yé et l’ensemble des commissaires sur cet axe ont salué les richesses des entretiens et des visites effectuées sur le terrain. Ce qui se traduit par la qualité des informations qui ont été recueillies.
Conformément aux dispositions de la résolution qui la crée, la commission dispose de deux mois pour déposer son rapport sur le bureau du président de l’Assemblée nationale. Et pour parcourir la dizaine de région qui a été ciblée, elle s’est divisée en deux groupes pour parcourir les régions subdivisées en deux axes.

A lire également :